Comment obtenir un visa touriste gratuit pour l’Australie ?

No Comments
Visa australie

Lorsque vous êtes en voyage en Nouvelle-Calédonie, la position du département d’outre-mer est idéale pour aller visiter l’Australie. De nombreux touristes profitent alors de l’occasion. Cependant, pour que votre voyage se passe sans encombre, vous devez d’abord penser à obtenir un visa touristique. Heureusement, toutes les démarches peuvent se faire en ligne avec le service eVisitor.

Connaître les différents visas

Comme presque tous les pays du monde, l’Australie exige que tous les non-citoyens souhaitant s’y rendre présentent un visa en bonne et due forme à la douane de l’aéroport d’arrivée. Cependant, il existe une multitude de visas différents qui s’appliquent tous à des situations différentes. S’il n’est pas nécessaire de tous les connaître, il faut au moins connaître le plus important pour ne pas se tromper.

L’erreur la plus commune qui est faite se trouve entre le visa touristique et le visa PVT (Permis vacances travail). Le premier vous permet de visiter en tant que touriste et limite vos possibilités, alors que le second vous permet de venir travailler 6 mois. Si vous souhaitez passer du temps en Australie et travailler pour survivre, vous aurez besoin de ce visa.

Enfin, il y a évidemment le visa travail. Celui-ci est beaucoup plus compliqué à obtenir et la plupart des travailleurs étrangers sur le sol australien sont d’abord passés par un visa PVT. Effectivement, pour obtenir un visa de travail sur la longue durée, il faut d’abord obtenir ce que le gouvernement appelle un sponsor. C’est-à-dire qu’une entreprise soutient votre demande en vous embauchant.

Quelles sont les conditions pour obtenir un visa de touriste ?

Tout dépend évidemment de votre pays d’origine et du pays dans lequel a été délivré votre passeport. Si vous êtes Français, vous n’avez pas eu besoin de visa pour vous rendre en Nouvelle-Calédonie, mais il vous en faudra un pour vous rendre en Australie. Ce visa touristique peut s’obtenir facilement sur Internet et il est totalement gratuit.

Pour les citoyens français, la procédure a été très largement simplifiée et vous n’aurez besoin de rien d’autre que votre passeport biométrique valide au moins six mois après votre date de retour. Le service sur Internet s’appelle eVisitor et il suffit de se rendre sur la page officielle du gouvernement pour y avoir accès.

Enfin, sachez que si vous perdez ou changez de passeport avant votre départ en Australie, vous aurez besoin de refaire une demande de visa. Effectivement, le numéro du passeport figure sur le visa et votre ancien passeport sera déclaré périmé. Sachez également que votre demande de visa doit toujours être émise depuis l’extérieur du territoire australien.

Comment faire sa demande de visa eVisitor ?

La procédure pour obtenir un visa eVisitor est extrêmement simple. En revanche, elle est intégralement en anglais. Le langage employé est très simple et il ne nécessite pas un haut niveau de pratique et de compréhension. En revanche, les moins à l’aise d’entre vous devraient prévoir un dictionnaire pour s’y retrouver en cas de difficulté.

Pour démarrer, vous devez vous rendre sur la page du visa eVisitor et cliquer sur « Apply ». Vous devrez alors créer un compte avant de faire votre demande. Vous devez simplement renseigner votre adresse e-mail, votre nom, vos prénoms et quelques autres informations. Une fois que vous avez fini, vous pouvez demander votre visa de touriste. Là encore, rien d’insurmontable et vous devrez renseigner votre numéro de passeport valide.

Enfin, quand votre demande est validée (au bout de dix minutes maximum), il ne vous reste plus qu’à attendre. Normalement, vous recevrez un mail de confirmation dans les minutes qui suivent. Puis, peu de temps après, un e-mail avec votre visa validé. Si vous avez tout bien rempli, l’obtention est automatique. Parfois, il faut attendre quelques heures, mais c’est uniquement lié à la hausse des demandes simultanées.

Que pouvez-vous faire avec un visa touristique pour l’Australie ?

Les visas touristiques pour l’Australie sont assez simples à obtenir et il n’y a même pas besoin de se déplacer à l’ambassade. En plus, ils sont assez permissifs. Effectivement, avec un simple visa touristique, vous pouvez rester sur le sol australien sans justifier vos dates d’arrivée et de départ ainsi que vos différents mouvements. Vous pouvez donc improviser facilement votre voyage.

Avec un tel visa, vous pouvez donc visiter l’Australie pendant trois mois. Au bout de trois mois, vous devez sortir du territoire pour redemander un visa de trois mois. Pendant ces trois mois, vous pouvez tout à fait étudier ou suivre une formation professionnelle. Enfin, vous pouvez également travailler (uniquement s’il s’agit de négocier dans le cadre d’exportations), faire du bénévolat et participer à des conférences non rémunérées.

Que faire une fois sur place ?

Les avions en partance de France, et donc de Nouvelle-Calédonie, ne sont que très peu contrôlés quand ils arrivent en Australie. Il est assez rare que l’on vous demande de présenter votre visa à la douane, mais il est tout de même plus prudent de l’imprimer et de l’emporter avec soi, au cas où.

Au-delà de cette règle de prudence, vous n’avez absolument aucune autre obligation. Vous devrez faire scanner votre passeport et votre visage en arrivant avant de quitter l’aéroport, puis vous serez totalement libre de faire ce qui vous plaît sur l’ensemble du territoire australien.

Categories: Tourisme Tags: Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire