Vol, agression, urgence médiale : les contacts d’urgence à connaître

    Urgences

    La Nouvelle-Calédonie est une île qui a de quoi faire rêver avec ses grandes plages de sable blanc, son lagon d’une grande beauté et ses terres préservées. Malgré cette image paradisiaque, vous n’êtes pas à l’abri des problèmes de violence ou de santé. Lorsque vous partez en voyage, veillez à conserver les numéros utiles en cas d’urgence. Voici les contacts à connaître pour partir serein.

    Vol ou agression : les autorités administratives et policières

    Pour se rendre en Nouvelle-Calédonie, les avions font escale aux États-Unis ou en Asie. Un passeport est donc obligatoire pour effectuer le trajet. Or, il n’est pas rare de se faire voler ses papiers et son argent en voyage. Éblouis par les paysages et les découvertes, nous ne faisons pas attention à ce qui se passe autour de nous et devenons des proies faciles. En cas de vol, si votre trajet de retour se rapproche, la première chose à faire est de vous rendre au Haut-commissariat de Nouméa, qui représente le gouvernement français en Nouvelle-Calédonie. Son centre administratif est ouvert du 8 h à 16 h du lundi au vendredi. Il est possible de refaire un passeport rapidement grâce à un accueil dédié aux demandes de passeports d’urgence, ouvert de 8 h à 15 h.

    En parallèle des services administratifs, il faudra vous rendre à la police, ou les appeler en composant le 17, pour déposer plainte pour vol et déclarer l’ensemble des objets volés. C’est également la démarche à entreprendre si vous êtes victime de violence ou d’agression.

    Santé : les hôpitaux et services d’urgence téléphoniques

    Du fait de son climat, l’île française présente un certain nombre de risques sanitaires. Avec la présence importante de moustiques, les cas de dengue ne cessent d’augmenter. Les symptômes sont les suivants : fièvre, mal de tête, douleurs aux articulations, nausées, asthénie et éruptions cutanées. Il est important de consulter, afin de réduire le risque de complication en fièvre hémorragique. Le chikungunya est également transmis par les moustiques, et présente des symptômes comparables à la dengue. Outre ces virus, les touristes peuvent être touchés par des maladies diarrhéiques, causées par l’eau ou les aliments.

    La Nouvelle-Calédonie est équipée de très bonnes structures médicales. En cas d’urgence, nous vous recommandons d’appeler les pompiers en composant le 18, ou de joindre le SAMU au 15. Vous pouvez également vous rendre dans le centre hospitalier le plus proche, à Nouméa, Koumac ou Poindimié.

    Pour diminuer les risques, un certain nombre de gestes de prévention sont utiles. Pour vous protéger des moustiques, utilisez un anti-moustique et une moustiquaire. Lorsque vous nagez au milieu de la barrière de corail, pensez à vous équiper de bonnes chaussures d’eau. Par ailleurs, le soleil tape fort sur l’île, n’oubliez donc pas d’apporter une bonne crème solaire. Enfin, même si l’eau du robinet est censée être potable, préférez la consommation d’eau en bouteille.

    Avec toutes ces informations, vous pouvez partir l’esprit tranquille. Bon voyage !

    Categories: Santé, Tourisme Tags: Étiquettes :

    Laisser un commentaire