La Côte Ouest de Nouvelle-Calédonie

Vue d'avion d'un secteur de la Côte OuestTerre de contraste, la Nouvelle-Calédonie possède aussi d’autres grands espaces, telles que les immenses plaines de la côte ouest, qui se teintent de mauve au soleil couchant. Protégée des vents par la chaîne centrale, elles offrent un paysage de savane, où prospèrent les niaoulis aux feuilles odorantes et à l’écorce semblable à du papier.

A la découverte des grands espaces

La nature de la Côte OuestLa région est le domaine des stations d’élevages calédoniens, ces vastes propriétés gérées par les « Broussards ». Avec leurs chapeaux de cow-boy, leurs santiags et leur fouet, ils ont donné à ces plaines d’Océanie, une âme proche de celle des grands espaces de l’ouest américain. De forts tempéraments, drôles et généreux, ces hommes de la terre méritent que l’on aille à leur rencontre.

De doux sommets et des plateaux recouverts de forêt sèche mènent vers les contreforts de la chaîne centrale. La mine a laissé sur les flancs de la montagne de profondes cicatrices, qui donnent au paysage des couleurs d’azur et de sang. Sur le littoral domine la mangrove, enchevêtrement de racines de palétuviers où s’épanouit un écosystème unique au monde. Immortalisé par le célèbre photographe Yann Arthus Bertrand, le Cœur de Voh, dessiné dans la mangrove, se trouve sur la côte ouest de la Nouvelle-Calédonie.